Inhibiteurs de corrosion

Programmes inhibiteurs de corrosion pour le contrôle de la corrosion.

La corrosion est un risque omniprésent dans les usines pétrochimiques. De nombreux composants corrosifs sont présents dans les processus pétrochimiques. Du sulfure d’hydrogène (H2S), de l’acide chlorhydrique (HCl) ou de l’acide fluorhydrique (HF) peuvent être présents dans les matières premières pétrochimiques. Le HCl et le H2S gazeux sont solubles dans l’eau et peuvent être à l’origine d’une importante corrosion. La solubilité du sulfure d’hydrogène augmente lorsque le pH augmente et lorsque la température baisse. Le dioxyde de carbone ou les acides organiques de faible poids moléculaire peuvent être présents dans les condensats.

La soude caustique est souvent utilisée comme neutraliseur pour contrôler la corrosion, mais a des inconvénients significatifs. La soude caustique peut être à l’origine de corrosion sous contrainte (fragilisation). Les sels de sodium peuvent se déposer et peuvent accélérer l’encrassement et la polymérisation. La corrosion est un processus électrochimique. Elle peut être contrôlée par l’utilisation d’un programme chimique inhibiteur de corrosion. Pour le contrôle de la corrosion, des amines neutralisantes, des amines formant un film ou des fixateurs d’oxygène sont utilisés.

Le neutraliseur doit fournir une bonne protection contre la corrosion, lorsque les premières gouttes acides se condensent. Les critères pour un bon programme d’amine neutralisante sont ses propriétés amine et sel d’amine. Les amines doivent fournir une excellente protection contre la condensation initiale. Un faible potentiel de dépôt de sel et un bon effet tampon pH sont nécessaires. Les amines alcalisantes de Kurita fonctionnent en réagissant avec tous les constituants acides dans une réaction directe. L’amine neutralisante déplace le pH vers un niveau plus élevé, ce qui améliore le contrôle de la corrosion. Notre « formulation prête à l’emploi » fournit la combinaison adaptée entre les amines à point d’ébullition élevé et à point d’ébullition bas. Cela permet le contrôle de la corrosion dans les phases vapeur et aqueuse.

De faibles quantités d’oxygène accélèrent la corrosion en cas de condensation d’eau. La surface métallique réagit avec l’oxygène en formant de l’hydroxyde ferrique. Le produit de réaction est insoluble dans l’eau et précipite. La corrosion due à l’oxygène peut être contrôlée par un absorbeur d’oxygène. La corrosion due à l’oxygène est fréquemment observée dans les chaudières ou les systèmes de générateurs de vapeur par dilution (DSG). Depuis de nombreuses années, l’hydrazine était utilisée comme inhibiteur de corrosion. Elle est désormais interdite dans de nombreux pays en raison de son action cancérigène. Les absorbeurs d’oxygène très efficaces de Kurita sont faciles à utiliser. Nos produits absorbeurs d’oxygène ne sont pas cancérigènes afin de protéger et préserver la santé des employés.

Les programmes de film inhibiteur de corrosion de Kurita peuvent aider à stopper ou ralentir la corrosion. Ils fournissent une protection parfaite en formant un film très fin. Ce film agit comme une barrière contre les substances corrosives. Si des amines formant un film sont sélectionnées, les fixateurs d’oxygène, phosphates et dispersants caustiques ne sont plus nécessaires. Les amines formant un film peuvent être utilisées en liaison avec des amines alcalisantes.

Nous utilisons des produits inhibiteurs de corrosion sans sodium. Cela permet d’éviter la corrosion sous contrainte induite par le sodium et la formation de coke dans le vapocraqueur. La corrosion par amalgame dangereuse dans le débit de gaz brut est freinée par l’utilisation de nos absorbeurs de mercure spéciaux.

Vous avez besoin d’assistance ? Nos experts qualifiés se feront un plaisir de vous conseiller personnellement et individuellement.

Contactez-nous.