Antimousse

Les anti-mousses ou agents anti-moussants préviennent et déstabilisent la formation de mousse.

La formation de mousse dans les procédés pétrochimiques peut être à l’origine de problèmes significatifs. Il s’agit de l’incorporation physique de bulles de gaz dans une solution liquide. La mousse se forme au niveau de l’interface gaz-liquide. Un liquide ayant une faible tension superficielle permet une croissance rapide de la surface d’une bulle de gaz. Les hydrocarbures, les petites particules et les acides augmentent la tendance à la formation de mousse et la stabilité. Les conséquences négatives de la formation de mousse sont des rendements réduits, des pertes générales et des problèmes de séparation .

Sont concernés les barils de séparation, les colonnes de distillation, les unités d’extraction ou les laveurs liquides et gazeux. Les laveurs de gaz acides dans les usines d’éthylène sont très enclins à former des mousses. La formation de mousse est souvent en lien avec des problèmes d’encrassement. Des particules de polymères solides peuvent stabiliser la mousse. La formation de mousse peut augmenter la pression différentielle. Les effets négatifs sont des émulsions dans la section de lavage à l’eau ou un transfert de sel indésirable dans l’équipement en aval. La formation de mousse peut largement s’accroître si la polymérisation est un problème. Les sections de distillations extractives des systèmes de récupération de butadiène sont souvent concernées par les problèmes de formation de mousse. Certaines mousses présentent une très grande stabilité. Les facteurs de stabilisation de la mousse sont une élasticité de film élevée, une grande surface et une viscosité de masse. Une teneur en solides élevée peut également stabiliser les mousses. Elles s’accumulent au niveau de l’interface liquide/gaz. Cela évite la coalescence et la rupture des bulles.

Une action immédiate est requise pour prévenir ou déstabiliser les mousses existantes. Les anti-mousses ou agents anti-moussants sont des programmes chimiques, utilisés pour le contrôle de la mousse. Les anti-mousses préviennent la formation de mousses. Les agents anti-moussants détruisent les bulles de gaz déjà formées.  Une rupture du film se produit en raison d’une baisse de la superficie. Cela provoque une modification importante de l’énergie libre de surface. Le résultat est l’éclatement de la paroi de la bulle et est contrôlé par l’« Effet Marangoni ».

Les anti-mousses ou agents anti-moussants de Kurita sont des agents tensioactifs (surfactants). Nos anti-mousses et agents anti-moussants satisfont aux exigences du procédé. Nos anti-mousses et agents anti-moussants hautement efficaces détruisent immédiatement la mousse déjà présente. Toute nouvelle formation de mousse est empêchée. Les programmes de contrôle de la mousse de Kurita présentent des propriétés de dispersion rapide ainsi qu’une inertie chimique. Ils possèdent une tension de surface inférieure à celle du milieu moussant. L’insolubilité de l’agent anti-moussant est très importante pour le contrôle de la mousse. Nos solutions chimiques combinent les deux fonctions afin de contrôler la formation de mousse. Elles présentent une très faible solubilité dans la solution liquide. Elles entrent au niveau de l’interface gaz/liquide et se concentrent au niveau du film de surface. Cela augmente l’élasticité du film liquide sur la bulle de gaz. Des forces de disruption de la mousse font éclater les bulles de gaz.

Kurita fournit différents types de programmes de contrôle de la mousse. Dans les usines pétrochimiques, les produits utilisés sont principalement les huiles de silicone, les agents anti-mousse organiques ou sans silicone.

Vous avez besoin d’assistance ? Nos experts qualifiés se feront un plaisir de vous conseiller personnellement individuellement.

Contactez-nous.